Lucie Décosse : « Si je peux tout gagner dans l'année, je ne vais pas me priver ! »

Interview
Partagez

L’élite du judo mondial se retrouvera les 14 et 15 janvier 2012 pour le Masters d’Almaty, au Kazakhstan. Cette compétition, qui regroupe les 16 meilleurs athlètes de chaque catégorie, permet d’engranger un maximum de points pour la ranking list dans l’optique de la qualification olympique. Si de nombreux Français sont forfaits, à l’image de Teddy Riner (+100kg), Gévrise Emane (-63kg), ou encore Frédérique Jossinet (-48kg), la triple championne du monde des -70kg, Lucie Décosse sera bien présente pour y effectuer sa rentrée.

Le Masters représente-t-il le début de votre saison ?
J’envisage cette compétition plutôt comme un entraînement parce que l’objectif principal dans la saison reste les Jeux Olympiques, même si je vais faire deux ou trois compétitions d’ici là. Alors oui, pour moi, le Master, c’est la reprise, mais de l’entraînement. Je n’ai pas l’objectif absolu de le remporter mais plutôt d’y prendre mes marques. Je veux montrer à mes adversaires que je suis là, même si je ne serais pas forcément en forme. Néanmoins, j’espère pouvoir gagner quand même sans être dans la totale capacité de mes moyens.

Depuis plusieurs années vous ne perdez qu’un seul match par an, si cela pouvait se produire lors de ce Master, cela pourrait vous libérer l’esprit pour la suite ?
De toute façon, que ce soit aux Masters, au Tournoi de Paris, ou n’importe qu’elle autre compétition qui ne soit pas les Jeux Olympiques, j’ai envie de dire « oui ! ». Si je perds un match par an, j’aimerais bien que ce le soit avant les J.O ! Maintenant, si je peux tout gagner dans l’année, je ne vais pas me priver !

Vos trois titres mondiaux vous ont apporté une expérience et une maturité qui vous amène à ne rien laisser au hasard…
C’est vrai que depuis cinq, six ans, je suis régulière, je ne fais quasiment que des finales sur tous les championnats. Le but est surtout d’arriver sereine en 2012 car c’est vraiment l’ultime objectif, bien que je sois contente d’avoir déjà obtenu trois titres mondiaux dans ma carrière. C’est énorme, mais tout sportif rêve d’être champion olympique. Il n’y a que ça aujourd’hui qui me manque. Il n’y a que ça dans ma tête.


Sélection féminine :
-48 kg : Laetitia Payet (Villemomble Sports Judo)
-52 kg : Pénélope Bonna (Lagardère Paris Racing)
-57 kg : Automne Pavia (Levallois Sport Club) et Sarah Loko (JC Maisons ALfort)
-63 kg : Clarisse Agbegnenou (Villemomble Sports Judo)
-70 kg : Lucie Décosse (Lagardère Paris Racing)
-78 kg : Lucie Louette (Levallois Sport Club)
+78 kg : Anne-Sophie Mondière (Judo CLub de Pontault Combault)

Sélection Masculine
-60 kg : Sofiane Milous (Olympic Judo Nice)
-66 kg : David Larose (Ste Geneviève Sports) et Loic Meane Korval (AC Boulogne Billancourt)
-73 kg : Benjamin Darbelet (Levallois Sport Club) et Ugo Legrand (US Orléans Loiret Judo Jujitsu)
-81 kg : Alain Schmitt (Levallois Sport Club) et Axel Clerget (Sporting Marnaval Club)
-100 kg Thierry Fabre (AC Boulogne Billancourt)

  •  Adidas
  •  EDF
  •  Française des jeux
  •  Tarkett
  •  Bmw
  •  BPCE
  •  Orange
  • Somfy
  •  Allianz