Les Bleus entrent en piste

Interview
Partagez

La saison 2012 démarre sur les chapeaux de roue pour les coureurs de l’équipe de France de cyclisme sur piste. Du 21 au 23 octobre 2011 se dérouleront, en effet, les championnats d’Europe à Apeldoorn en Hollande. Cette compétition, dont c'est la deuxième édition, permettra aux Tricolores d’évaluer leur état physique, mais aussi d’engranger des points dans l’optique des Jeux Olympiques. Florian Rousseau, entraîneur des équipes féminines et masculines de sprint, revient sur ses effectifs.

Le championnat d’Europe est programmé en début de saison. Dans quel état d’esprit partez-vous à Apeldoorn ?
Comme toute compétition, l’équipe de France y va pour gagner, même si ce n’est pas l’objectif principal de la saison. Ce championnat représente pour nous une compétition de rentrée, où l’on va jauger l’état de forme de nos athlètes et mesurer la concurrence internationale. Et le niveau européen est très relevé avec, outre les Français, les Britanniques, les Allemands…

Ce sera un excellent test pour préparer les entraînements et la saison à venir. Nous sommes d’ores et déjà conscients qu’ils ne seront pas sur des pics de forme, mais ce sera sans doute le cas pour les autres grosses nations. Néanmoins, l’événement reste important car il attribue des points pour la ranking list des Jeux Olympiques de Londres. Un titre obtenu en keirin ou en sprint en épreuve individuelle offre la possibilité de présenter un athlète supplémentaire aux championnats du monde, organisés en Australie en avril 2012. Le challenge est donc intéressant pour nos coureurs tant la sélection va être serrée pour Londres. Ils devront se départager tout au long de l’année pour savoir qui participera aux JO.

Avez-vous défini un objectif en termes de médailles ?
On s’est fixé pour objectif de faire aussi bien que l’année dernière, c’est-à-dire deux médailles (une or et une bronze) chez les féminines et deux d’argent chez les masculins. Néanmoins, nous partons avec un petit désavantage puisque notre équipe championne du monde de vitesse ne sera pas au complet. En effet, Grégory Baugé ne participera pas à cette compétition.

Pourquoi fait-il l’impasse sur ce championnat ?
Cette compétition n’est pas prévue dans son calendrier. Ce n’est pas son objectif de l’année. Grégory effectuera sa rentrée internationale au mois de décembre, lors des Coupes du monde. La saison s’annonce très longue avec plusieurs manches de Coupe du monde, les championnats du monde au mois d’avril, puis les Jeux Olympiques. Il faut savoir le ménager. D’autre part, Grégory Baugé souffre actuellement des tendons. Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de retarder sa rentrée.

Quels Français pourraient briller à Apeldoorn ?
Du côté des hommes, Kévin Sireau peut décrocher un titre en vitesse individuelle, puisqu’il est champion du monde par équipe et surtout vice-champion d’Europe l’an passé. Je pense également à François Pervis et Mickaël Bourgain dans l’épreuve de keirin. La grande inconnue reste notre vitesse par équipe car c’est une composition inédite (Sireau, Pervis et Bourgain). On ne connait pas son niveau en compétition en termes de chrono.
En revanche chez les féminines, l’objectif par équipe est de franchir un cap. La médaille d’or semble difficile à accrocher tant les Britanniques dominent tout. En individuel, Clara Sanchez devrait réussir de belles choses.

Justement, les résultats du cyclisme sur piste féminin français sont en-deçà de celui des hommes, comment expliquez-vous ce retard ?
On pourrait en parler longtemps… La densité chez les hommes est plus grande. Il y a beaucoup plus de compétiteurs qui se « tirent la bourre », ce qui crée une vraie émulation. C’est plus difficile chez les filles où l’on peine à trouver des athlètes de talent avec du potentiel. Notre équipe de France est composée de quatre coureuses seulement, dont une junior. Notre réservoir est faible, il y a donc moins de concurrence. Cependant, les filles progressent constamment. Elles ont terminé quatrièmes aux derniers championnats du monde. Et puis, Clara Sanchez est une pointure mondiale. Elle cumule plusieurs couronnes mondiales en keirin, une discipline présente aux Jeux Olympiques. C’est donc une grande chance de médaille pour la France. J’y ajouterais Sandie Clair dans l’épreuve de vitesse. Championne d’Europe l’an passé, elle visera le dernier carré final à Londres et, pourquoi pas, le podium. Je pense finalement qu’il faut simplement leur laisser un peu de temps.

Les pays émergents font beaucoup d’efforts pour gagner des points. Comment faites-vous pour garder votre rang ?
C’est une remise en question permanente. Avec mon équipe, on cherche à innover, à trouver de nouvelles directions pour être plus performant dans ce que l’on fait, dans ce que l’on propose à l’entraînement, dans les stratégies de compétition… Il faut rester curieux aussi. C’est très important, je crois, car cela permet d’avoir une ouverture d’esprit et parfois d’aller vers autre chose, mais toujours avec parcimonie. D’autre part, nous sommes un sport où le matériel intervient dans la performance, notamment en ce qui concerne le vélo (les roues, le cadre…). L’innovation technologique est un facteur de réussite. Nous sommes en relation étroite avec notre fabricant, les ingénieurs et les athlètes. Par ailleurs, on a toujours un œil sur nos adversaires pour savoir ce qui se passe à l’étranger. Je pense, néanmoins, qu’il est primordial de garder notre identité. On n’est pas là pour faire du copier-coller. Notre système fonctionne bien. On a la chance d’avoir un collectif de coureurs talentueux et ambitieux. Finalement, un entraîneur doit savoir s’adapter à son athlète, à sa personnalité et à ses qualités. Il doit l’écouter pendant l’entraînement comme en dehors pour l’accompagner dans son projet vers la performance.

La sélection
Equipe de France féminine : Clara SANCHEZ, Pascale JEULAND, Sandie CLAIR
Equipe de France masculine : François PERVIS, Laurent PICHON, Kévin SIREAU, Morgan KNEISKY, Vivien BRISSE, Julien DUVAL, Charlie CONORD, Julien MORICE, Kevin LABEQUE, Bryan COQUARD

Calendrier Résultats Classement des nations Deezer

FRA

11

11

12
Total
34

Calendrier

cyclisme---bmx Cyclisme - BMX

Lu. Ma. Me. Je. Ve. Sa. Di.
2526272829
30310102030405
06070809101112

Calendrier

cyclisme---piste Cyclisme - Piste

Lu. Ma. Me. Je. Ve. Sa. Di.
2526272829
30310102030405
06070809101112

Calendrier

cyclisme---route Cyclisme - Route

Lu. Ma. Me. Je. Ve. Sa. Di.
2526272829
30310102030405
06070809101112

Calendrier

cyclisme---vtt Cyclisme - VTT

Lu. Ma. Me. Je. Ve. Sa. Di.
2526272829
30310102030405
06070809101112

L'esprit bleu en images

  •  Adidas
  •  EDF
  •  Française des jeux
  •  Tarkett
  •  Bmw
  •  BPCE
  •  Orange
  • Somfy
  •  Allianz